Aventures  

                                      2015 


Le double Marathon de La Rochelle

A la veille de la COP 21, je souhaite attirer l'attention du public sur le rôle-clé de l'éducation dans la préservation de la biodiversité. Face aux défis environnementaux, nous devons redoubler d’efforts alors j’essaye de montrer l’exemple. 

 

Je décide de courir le Marathon une première fois avec tous les participants et de repartir ensuite pour une deuxième fois. Grâce à ce projet fou, j'attire l'attention des médias et collecte 1700€ pour Naturevolution. 

 

Le double marathon sera terminé après environ 12h00 d'effort et aura servi à financer deux instituteurs dans le massif du Makay à Madagascar durant un an. 

Merci aux 66 donateurs. 

 

 


Swim to the Island

L’aventure « Swim to Island » avait pour but de nager en pleine mer, sur une longue distance afin de ressentir les sensations des nageurs affrontant l’Everest de la natation. La traversée de la Manche à la nage! 

 

Accompagnés d’amis, Maxime et Pierre-Yves nous avons nagé avec succès mais pas sans doute et difficultés, de la plage de Bonsecours (Saint-Malo) à l’île de Cézembre soit une distance de 4,9km en 1h20. 

 

Mon corps était recouvert d’un mélange de vaseline et de lanoline afin de lutter contre le froid, technique que Jacques Tuset, 1er Français à avoir traversé la Manche m’avait confié lors de la préparation. 


 



J'irai bivouaquer au sommet du Mont-Blanc

Cette aventure, est un projet engagé et compliqué, j’ai cherché dans un premier temps à réaliser l’ascension du Mont-Blanc en solo, afin de bivouaquer au sommet tout en réalisant un film.

 

Les chutes de pierres dans le grand couloir, la gendarmerie et le GPHM interdisant l’ascension, la mort de deux jeunes alpinistes et le camp de base de tête Rousse vide d’alpinistes m’ont forcé à abandonner.

 

En montagne comme en mer, nous nous devons de rester humble et de suivre les conseils des professionnels. Le Mont-Blanc, me laissera peut-être passer en 2016, ce qui compte n’est pas le sommet à tout prix mais le chemin menant à devenir alpiniste. 

 

>>>>> Film en cours de montage (!)

 


# Run with SEAN 

Vous êtes-vous déjà imaginé courir avec Forest Gump? Sean Conway, aventurier britannique a le look de Forest mais aussi un mode de vie à la Gump. Lors de sa traversée de l’Angleterre en courant, j’ai retrouvé Sean grâce à son GPS online et parcouru l’équivalent d’un marathon en deux jours de Severne Bridge à Bristol.

 

A ses côtés, j’ai pu rencontrer l’équipe de Discovery Channel réalisant un film sur son périple, discuter de son mode de vie et de ses projets ce qui m’a apporté une vision réaliste de son métier « d’aventurier professionnel ». Après, plusieurs litres de bière, deux nuits à dormir dans la rue, un voyage en auto-stop je rentre en France inspiré et déterminé à suivre mes projets. 



Run USA

Après un mariage improvisé à Las Vegas, je profite d’un Road trip en Camping-Car avec mes amis d’école de commerce pour fouler la côte Est des Etats-Unis.

Lors de nombreux joggings, j’explore les rues et les casinos de Las Vegas en courant, me faufilant joyeusement entre les parieurs et les voitures de luxe musique à fond dans les oreilles.

 

En route pour San Francisco, nous passions par la Death Valley, l’occasion de courir environ un semi-marathon au coeur de Badwater, où prend le départ de l’utra-trail badwater considérer comme l’une des courses les plus durs du monde.

 

Chaleur intense, route bitumé à perte de vue et ambiance de Far Ouest.

Nous finirons par un aller-retour sur le Golden Bridge…je nage en plein bonheur. 

Le rêve Américain peut-être? 



l'Orne de la source à la mer

C’est le désir de nature, de tranquillité et d’exploration « local » qui m’amène à me lancer sur l’Orne. En compagnie de Maxime, nous nous bâtons avec la végétation nous barrant le chemin, une multitude de manoeuvres nous faisant progresser lentement dans le fraicheur hivernale.

 

Autour d’un feu de bois, nous savourons de bonnes boites de conserve en refaisant le monde. Je passerais les 3 jours suivants, seul à diriger l’Havana Touque (nom de mon canoe)! Je finirais par couler deux fois, une fois dans un barrage et une fois dans un « rapide ». Me retrouvant sans pagaies et plus aucune affaire sèche, j’abandonne face au froid.  



                                     2014 


Ultra-Marathon : 100 km 

Courir 100km non stop en 15H29 est la concrétisation de mon objectif de dépassement de soi mais aussi de bousculer les limites que nous nous imposons ou que la société nous dicte implicitement. 100km de course à pied pour révéler et explorer mon potentiel, mes capacités physique et mentale. 

 

Le corps et l’esprit rentrent dans une autre dimension, un voyage intérieur, une introspection personnelle honnête permettant de se découvrir davantage. Le plaisir et le partage sont les maitres mots de cette aventure. 

 

L’unique frontière entre nos rêves et la réalité c’est nous-même! Le plus dur est de se convaincre que nous avons les moyens de réussir. Aujourd’hui, Je rêves de parcourir 200km non stop à travers la Bretagne tout en partageant mon enthousiasme et ma philosophie. 



1er Marathon

« Tu n’y arriveras pas ! »  Rien de tel que l’adversité pour se motiver!

Le Marathon est une distance symbolique, où l’on pousse son corps dans ses retranchements, réactions physiques intenses garanties, je passe de l’euphorie, aux larmes et de l’épuisement à la joie.

 

Un véritable défi sportif et humain, partager avec les coureurs solitaires mais toujours solidaires. Une arrivée forcément triomphante car épanouis et heureux dans les bras de ses amis. Je n’oublierai jamais mon 1er Marathon, bouclé en 4h48, je recommande vivement cette expérience pouvant vous transformer. 


                                      2013 


                   Stock Kangri 6153m

Solo Climbing  in  HIMALAYAS 

L’Himalaya résonne comme une terre mystique et sauvage propice à l’Aventure et c’est le cas! C’est en grand candide du monde de la montagne et de l’alpinisme que je décide d’atteindre seul le sommet du Stock Kangri. Pas de passage technique, il s’agit d’un treeking summit. La difficulté est liée à l’altitude et au passage d’un glacier. Je souffrirai durant plusieurs jours du mal aigu des montagnes m’obligeant à abandon une première fois. 


Déterminé à planter le gwenn ha Du au sommet, je reviendrais en respectant une longue acclimatation. Je quitte le camp de base situé à 4950m d’altitude le 24 Août à 2h00 du matin. Sans guide et avec pour seul repère le dôme de neige scintillant à la lumière de la lune, je m’engage. Après 6h00 d’effort, le passage de deux crevasses, un tutoiement avec le vide et plusieurs glissades, mes crampons atteignent le sommet. 


Cycling INDIA

Descendre à toute allure les montagnes Himalayennes, parfois sur plus de 40 km… Zigzaguer entre les poids lourds de nuit sur le périphérique de New Delhi, rencontrer la population locale, faire la course avec les convois militaires, se faire bloquer la route par des éléphants ou encore se faire séquestrer et menacer de mort…


La traversée de l’Inde du Nord de Leh à New Delhi n’a pas été de tout repos, expérience riche de joies et de frayeurs, de rencontres et de solitude. Accompagné de mon fidèle vélo « Gost Rider » décoré d’un crâne de cheval, je parcours les 1400 km en 14 jours




                                          2010 


Sailing

« Seul à la barre du trimaran, nous sortons du golfe du Morbihan, je m’amuse à lofer pour prendre de la vitesse et lever les coques, nous traçons à plus de 18 noeuds vers le large direction le sud… » 


Le monde de la voile se rencontre facilement à Saint-Malo, c’est autour d’une bière et de discussions passionnées que je me fait embarquer sur un trimaran 50 pied. En compagnie du skipper Julien Mabit, nous participons à la régate de Port Médoc où s’affronte la classe Multi50.

 

C’est le début d’une véritable aventure humaine, Julien Mabit rêve de participer à la Route du Rhum, c’est avec enthousiasme et détermination que j’apporte mon aide dans son projet. Résultats des comptes, il monte sur la troisième marche du podium en class Rhum. J’aurais ensuite l’occasion de participer à la mise en place d’un projet Vendée Globe auprès de Servane Escoffier et Louis Burton.

 

Ces marins m’ont communiqué une énergie positive m’apprenant à entreprendre, sans jamais baisser les bras et surtout à travailler dur afin de concrétiser un rêve en réalité. 


Freediving

« Enzo, Mio palmo! »  Le Grand Bleu, a profondément marqué mon esprit d'enfant, j'ai regardé le film plus de 30 fois…

 

L’apnée, le silence, la profondeur, le calme intérieur et l’exploration d’épaves en freediving est littéralement jouissif! Imaginez-vous glisser doucement à 20 mètres de profondeur, rentrant dans un navire de la seconde guerre mondiale par le brèche créée par l’explosion d’une torpille… Magique! 


Malte, est un véritable paradis, l’épave du P29, le P31, le HMS Maorie mais aussi des sites naturels exceptionnels tels que « the blue home »  où « Azure Window » s’offre à moi. Après deux mois de pratique, j’arrive à descendre à maximum 25 mètres et rester 3 à 4 minutes en apnée. 



Travel the world



                EUROPE

N°1 Bretagne, Saint-Malo 

France

Espagne 

United Kingdom 

Irlande 

Allemagne 

Suisse

Italie

Grèce 

République Tchèque 

Belgique 

Pologne

Portugal

           AMÉRIQUES

USA 

Guadeloupe

Martinique 

 Saint-Vincent 


                  ASIE

Inde

Hong Kong 

Macao

Liban

               AFRIQUE

Maroc

Ile de la Réunion